Les causes de cette situation

Le célibat des jeunes constitue un phénomène très répandu et s’explique par différentes raisons. Avec une augmentation constante depuis quelques décennies, ces célibataires accordent plus d’importance à leur liberté ainsi qu’à leurs études. Dans le passé, les jeunes hommes et femmes se mariaient à un âge précoce et avaient des responsabilités familiales. Mais cette tendance a changé, car ils ont de plus en plus peur de l’engagement. Après le bac, la plupart d’entre eux quitte le cocon familial pour vivre seul et expérimenter la vie. Ils peuvent multiplier les relations sans lendemain et les conquêtes sans pour autant vivre en couple. La crise n’arrange pas les choses et le contexte économique actuel favorise un fort taux de chômage auquel ils sont parfois confrontés au cours et à la fin de leurs études. Avec la diminution des jobs étudiants, ils ont du mal à joindre les deux bouts. En France, dans la capitale parisienne, ils sont un sur trois qui vivent en solo sur un chiffre de 14 millions. Une fois leur formation terminée la quête du travail parfait constitue un véritable parcours du combattant pour ces jeunes. De ce fait, ils ne peuvent envisager une relation durable pour entamer une vie à deux.

L’engagement au cœur des préoccupations

Certains jeunes qui ont réussi à s’en sortir financièrement, considèrent que le temps est en leur faveur, et que rien ne presse. Ces derniers sont la cible principale des entreprises qui exploitent leur image pour des publicités, visant à valoriser les avantages du célibat. Car ils ont un pouvoir d’achat beaucoup plus important et remplissent les boîtes de nuit, les restaurants, les boutiques d’habillement etc. Ce qui agit de manière importante sur la conscience des autres jeunes du même âge et augmente par la même occasion, le nombre de célibataires. Les sites de rencontres aussi trouvent leur compte dans cette frange de la population en lui proposant des services pour trouver l’amour ; cliquez ici pour en savoir plus. Toutefois, cela reste une bonne solution pour leur permettre de rencontrer la personne idéale afin d’entamer une relation sérieuse qui mettra fin à leur célibat. Selon les statistiques, les personnes situées entre 18 et 25 ans surfent régulièrement sur la toile et 90 % sont à la recherche de partenaires. Donc, leur crainte de solitude s’avère une réalité qu’ils vivent au quotidien. Une partie de ces célibataires trouve le concubinage et la vie en couple sans engagement, comme une bonne alternative pour repousser le mariage à plus tard. Parmi eux, une minorité de divorcés se signalent et représentent ceux qui se sont passés la bague au doigt très tôt, mais qui ont fini par avoir une déception.

Originally posted 2013-10-30 09:29:30.

 

Leave a reply