Est-ce que les Helvètes seraient plus coquins que le reste des Européens? Il semble en effet que les plans culs soient extrêmement développés en Suisse Romande. Chez les 20/30 ans, plus de 70% des jeunes déclarent avoir déjà eu des relations sexuelles sans engagement amoureux pour se faire plaisir et profiter de la vie.

Le monde du travail est précaire et celui des relations amoureuses l’est également. Pourquoi rechercher alors l’engagement quand on connaît le nombre de séparations et de divorces. Avoir des aventures sans lendemain permet d’éviter de souffrir tout en pratiquant une activité sexuelle ce qui est bon pour la santé. De plus, dans cet univers où l’on demande toujours plus de performance, il arrive que l’on soit obligé de sacrifier une promotion à cause de son conjoint. Les personnes qui ont des plans culs sont donc plus indépendantes et performantes à leur travail, ceci leur permet d’avoir de meilleurs salaires et de pouvoir s’éclater en achetant ce qui leur fait plaisir tout en partant plus souvent en vacances.

Cependant, il n’est pas de bon ton d’avouer cultiver des relations légères. Etre un coquin ou une coquine n’est pas bien vu et on pense à tort qu’il s’agit de personnes moins sérieuses quand dans les faits il s’agit d’un choix raisonné pour mieux profiter de la vie et éviter de souffrir.

La recherche de plan sexe en Suisse doit donc être discrète et Internet permet grâce à des annonces de faire des rencontres variées et satisfaisantes sans que l’entourage ne soit au courant.

Une fois que l’on arrive à maîtriser les circonstances et garder son intimité, les Helvètes peuvent alors prendre du bon temps au lit entre eux que ce soit à Lausanne ou à Fribourg. On a une seule vie alors il faut jouir sans entraves tant qu’il en est encore temps mais sortez couverts!

Originally posted 2013-09-01 22:25:24.

 

Leave a reply